samedi 17 janvier 2015

L'écolier illustré: "En 3000 ans, on aura eu le temps de s'instruire; on causera avec les Esprits, et ils auront des choses à dire!

¤ Tout va pour le meilleur dans le meilleurs des mondes.  
Les Terriens de l'an 3000 n'auront plus qu'à se la couler douce,en occupant comme ils pourront leur désoeuvrement. Ils se gobergeront dans de confortables bâtisses à l'américaine, véritables Tours Eiffel, d'au moins vingt-cinq étages, munies de tous les perfectionnements imaginables: distributeurs automatiques suppléant aux facteurs; extincteurs d'incendies remplaçant les pompiers; éclairage et chauffage au radium, téléphones, théâtrophones et autres appareils en phone, permettant de suivre de son fauteuil les pièces à sensation, les cours savants, les harangues d'académie et la conversation des hommes illustres.
Les préjugés sont toujours vivaces. En l'an 3000, les femmes s'éterniseront encore dans la salle de bain, alors que les hommes demeurent toujours pratiques et efficaces : par un tuyau placé au-dessus de son lit, son petit déjeuner a glissé dans sa bouche, tandis que le même déclenchement électrique lui donnait une douche et l'habillait.
La nourriture sert à vivre, il ne sert à rien de savourer et de mastiquer dorénavant. Déjeuner copieux, concentré dans une pilule. Digestion en Italie; goûter à Pékin; cette fois, on respire des vapeurs de confitures contenues dans une fiole.

¤ Le revers de la médaille
Cette vie toute artificielle - pilules et électricité - amènera la déchéance physique et morale... ce sera l'Enfer sur la terre: nous n'en sommes encore qu'au purgatoire! Comparez les hommes primitifs aux formes d'athlètes, à la santé de fer, avec nos intellectuels rabougris et nos savants ratatinés: eh bien, leurs descendants, malgré une hygiène rigoureuse, seront encore plus faibles et mal constitués, parce que l'espèce humaine suivra forcément la décadence de notre planète qui, en se refroidissant, aura une influence néfaste sur la Nature entière.
Le corps de l'homme de plus en plus atrophié, celui-ci perd peu à peu sa matière pour devenir esprit pur. (...) l'Homme de l'an 5000 en est à peu près réduit à la matière cérébrale et à ses annexes immédiats. Plus de système digestif, puisqu'on ne se nourrit plus que de vapeurs alimentaires; plus de jambes, puisqu'on ne marche pas. Au lieu de cette matière grossière qu'on nommait les yeux et les oreilles, une vue électrique et des cornets magnéto-acoustiques, permettant à chaque mère de suivre des yeux son fils absent et de lui parler comme s'il était à la maison.
A quoi bon, désormais, les remèdes contre la maladie, ou les pilules contre le vice? Le vice même disparaît avec ses causes: plus de paresse, puisqu'il n'y a plus de membres à reposer; plus de mensonges, puisque les cerveaux sont devenus translucides comme le plus pur cristal.
Car ils le sont devenus: le spiritisme, la seconde vue, la transmission de la volonté, l'extériorisation de la sensibilité ont été tirés au clair par un Institut, spécialement établi pour étudier et connaître le monde des Esprits. En 3000 ans on aura eu le temps de s'instruire; on causera avec les Esprits, et ils en auront des choses à dire!
Hmm, on est bien au-delà de notre présent, n'est-ce pas ? L'imagination de nos aïeux n'avait pas de borne, la puissance de leurs rêves ou de leurs cauchemars a traversé plus d'un siècle. ©


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire