vendredi 24 octobre 2014

Demandez la lune à Jules Verne !

Vraisemblablement peu lu encore de nos jours, Jules Verne demeure néanmoins l'un des auteurs français les plus connus. Paru en 1865, "De la Terre à la Lune" est un roman qui est une véritable référence dans le domaine de l'anticipation. Il a été souvent porté à l'écran, dès 1902 avec Georges Méliès qui lui dédia "Le Voyage dans la Lune"

Voici l'édition de Hachette datée de 1924, enrichie des gravures de Montaut. A noter que le projectile lancé par un puissant canon l'est à partir de Tampa-Town en Floride. C'est à moins de 200 kilomètres de Cape Canaveral, la base de lancement du premier voyage lunaire qui eut lieu un peu plus d'un siècle après la sortie du livre de Jules Verne... ©


mercredi 15 octobre 2014

Avant l'imprimante 3 D : le jouet qui créait des jouets !

Publicité extraite du magazine Tintin en 1965, VAC-U-FORM n'avait sans doute pas un nom inoubliable et accrocheur mais il n'était pas banal à l'époque de pouvoir créer son propre jouet en plastique. Une variété de moules permettaient de reproduire animaux, missiles, tanks, médailles, voitures, etc. à l'envi. On ne peut s'empêcher de rapprocher cet appareil des actuelles imprimantes 3D. Rien ne se perd, rien ne se crée.

Cette invention du groupe Mattel du début des années 60, était basée sur le principe du moulage par compression qui permet de créer des pièces en chauffant une feuille de plastique contre un moule. Dès que la température de moulage est atteinte, la feuille est pressée contre le moule par aspiration d'air.

L'opération était d'une simplicité enfantine. Il suffisait d'acquérir les différents moules  pour fabriquer les petits jouets désirés, de laisser refroidir et puis, de les colorier pour leur donner une touche personnelle. 

Si cet appareil était encore disponible aujourd'hui, il serait vendu, assorti des précautions d'usage. Les plaques de métal utilisées pour créer le jouet, pouvaient en effet devenir brûlantes et ne passeraient actuellement pas le cap de conformité aux exigences de sécurité. De plus, on y lirait vraisemblablement un avertissement stipulant que l'on est autorisé de faire des copies de sauvegarde de ses jouets et non d'en distribuer aux amis...

vendredi 10 octobre 2014

Les jouets des années 60 : nostalgie...


Avant les tablettes, les smart phones et les PC, il y avait des jeux, des jouets à la pointe du progrès des années 1960. Les boîtes électroniques figuraient au rang des jeux prisés par les gamins. Songez seulement : grâce à ces boîtes magiques, on pouvait créer un transistor, un appareil pour code morse, un interphone avec communication possible jusque 100 mètres, un détecteur d'humidité ou un signal d'alarme. Et soudain, tout semblait possible.
Certains jouets sont demeurés des valeurs sûres malgré le déferlement technologique. Si son apparence a évolué pour coller à la mode actuelle, Barbie nourrit toujours l'imaginaire des petites filles. Lego a sans doute diversifié ses briquettes et apporté plus de détails mais le jeu de construction n'a pas changé et passionne toujours autant. 

On se risquait aussi aux expériences de biologie, d'électricité, d'optique, de physique... Parce qu'un bon jouet des années 60 se devait aussi de porter une visée pédagogique.

Elles ont sans doute moins la cote aujourd'hui, les petites voitures, à l'instar des Corgi qui n'existent plus ici que pour pour les collectionneurs (lisez : les grands enfants). Les multiples foires aux jouets de collection témoignent d'une nostalgie qui n'est pas près de s'étouffer.