jeudi 12 janvier 2012

Savez-vous serrer tendrement les objets les uns contre les autres ?

"Savez-vous faire une malle ? Savez-vous serrer tendrement les objets les uns contre les autres de façon à éviter de retrouver dessus ceux qui étaient dessous, et inversement; il n'y a pas d'exemple qu'une malle soit transportée autrement que la tête en bas." Ces conseils sont prodigués par Paul Morand, grand voyageur devant l'Eternel s'il en fut, assure-t-on dans le "Congo Guide". "Quand Paul Morand écrit, par exemple, qu'"un voyage doit se préparer avec méthode", il dit exactement ce que nous voulons dire ici."
Le guide offre une vue très occidentale de ces contrées dont la beauté sauvage semble avoir été domestiquée par le blanc. Tout a été soigneusement préparé pour l'occidental en pérégrination. Avion, rail ou bateau, le transport du voyageur blanc est une priorité. Liste des sociétés coloniales,  administration de la colonie, recettes de spécialités locales, art colonial, tarifs postaux, conseils pour échapper aux moustiques et... au mal de mer..., rien n'est laissé au hasard. Et nous ne sommes qu'en 1929 ! L'image donnée de l'Afrique occupée est on ne peut plus lisse.

Signe des temps : la femme pèse évidemment moins que l'homme, à cette époque. "La limite de poids pour l'ensemble des bagages personnels est fixée à 500 kilos par passager; 200 kg. en plus s'il est accompagné de sa femme et 50 kg. en plus pour chaque enfant." Faut-il en conclure que la femme valait moins de la moitié d'un homme ? Fort heureusement, les gaines Warner's en voile "illusion" étaient d'une légèreté à nulle autre pareille ! ©
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire