mercredi 15 février 2017

Les vitamines au secours de la paix dans les ménages

Trouvé dans une pile d'anciens journaux, ce magazine américain (Coronet) ressemblait très fort au Reader's Digest, dont il s'inspire d'ailleurs du format et des articles d'information généraliste, ciblant un public essentiellement familial. Créé en 1936, il sera distribué jusqu'en 1971.

Celui-ci date du mois de mars 1959 et contenait un excellent dossier écrit par le Sénateur Paul H. Douglas: "Un catholique peut devenir Président!" Dans un pays dominé par le protestantisme, on s'interrogeait en effet sur la possibilité d'avoir un président d'une autre conviction religieuse. La conclusion du politicien est sans équivoque: "Le temps n'est-il pas venu d'arrêter de penser à nos hauts responsables en terme de foi religieuse? (...) Personnellement, je crois que lorsque le bon candidat se présente - peu importe sa religion - les Américains feront le bon choix. Ils le font généralement." Kennedy (puisque c'est de lui qu'il s'agissait) sera finalement le seul président américain catholique jusqu'à présent.

Les publicités d'époque retiennent également mon attention. Elles peuvent être très révélatrices sur la mentalité de ces années-là. J'ai épinglé celle-ci. "Souffrez-vous d'un amour fatigué?" Madame s'interroge au terme de quinze années de mariage parce qu'elle a perdu la flamme des débuts. Pire, elle songe même à quitter son mari qui était devenu nerveux et irritable. Parce que son mari aussi était devenu trop las pour jouer avec les enfants. Et pourtant, le médecin de famille n'y avait vu rien de sérieux. Juste une déficience alimentaire. Elle est choquée, elle qui s'assurait que Jim soit toujours bien nourri. Mais non... Il s'agissait seulement d'un manque de vitamines. Voilà comment une simple capsule vitaminée sauve un mariage. Le titre vaut son pesant de cacahuètes! "Grâce à lui, je me sens à nouveau comme une épouse"...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire