dimanche 4 septembre 2016

Coup de coeur pour "The Wonder Years"

Retour d'âge, sans doute mais j'ai parfois une envie pressante de revoir certaines vieilles séries bourrées de bons sentiments. Et s'il est une série qui me regonflait et me faisait croire au pouvoir de la gentillesse pure, c'était bien "The Wonder Years" ou "Les années coup de coeur", telle qu'elle fut connue sous nos latitudes. 

Cette série décrit avec intelligence et générosité les années flower power. Diffusé entre 1988 et 1993, ce feuilleton américain égrène les souvenirs d'adolescence du narrateur, vingt ans plus tôt. C'est un petit bijou malheureusement passé un peu inaperçu en France et en Belgique. 

Et comme si cela n'était pas suffisant, la série est longtemps demeurée inédite sur support VHS ou DVD. Il y avait bien eu une cassette rassemblant quelques épisodes, sortie Outre-Atlantique mais la sortie en DVD des six saisons a longtemps été compromise pour des questions de droit sur la musique. À l'époque, on n'en était pas encore au DVD et les séries étaient rarement diffusées en VHS. Les droits sur la musique qui baignait le fond sonore de la série (c'est l'une des bandes sonores les plus brillantes), étaient uniquement valables pour la diffusion sur petit écran. Pour permettre la sortie digitale, il fallait donc se fendre d'une somme affolante pour acquitter les droits (plus de 300 titres d'une centaine d'artistes différents pour les 115 épisodes!). 

Suite aux demandes insistantes des nombreux aficionados, un box DVD est désormais disponible et on peut également regarder la série en streaming. Quant à la bande-son, elle a été modifiée pour contourner les droits musicaux. Ainsi en lieu et place de "Light my fire" des Doors ou de "Foxy Lady" de Jimi Hendrix, des compositions génériques vaguement similaires tapissent le soundtrack. 


Le générique était une bombe à lui tout seul, supporté par la voix graveleuse de Joe Cocker qui interprétait "With A Little Help From My Friends" des Beatles. Le narrateur était donc Kevin Arnold (Fred Savage) qui raconte sa jeunesse dans les années 60 et 70. On y découvre sa famille (son frère Wayne - Jason Hervey, sa soeur Karen - Olivia d'Abo, sa mère Norma - Alley Mills et son père Jack - Dan Lauria), son meilleur ami Paul Pfeiffer (Josh Saviano), et sa meilleure amie Winnie Cooper (Danica McKeller). Et on y retrouve surtout l'atmosphère bon enfant et la vie sociale turbulente de l'époque hippie.

Anecdote amusante au sujet de cette série: le show est d'abord centré sur la relation entre Kevin et Winnie. Le personnage de Winnie est cependant absent pendant une bonne partie de la série. La raison, c'est que l'actrice qui incarne Winnie à l'écran, a grandi plus vite que Fred Savage. La différence de taille était trop importante et le couple avait des allures ridicules. Il a donc fallu attendre que Fred Savage la rattrape pour les revoir ensemble...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire