jeudi 30 janvier 2014

Pubs des années flower power : la liberté à deux roues

Dans les années 60, les jeunes n'avaient ni Internet ni GSM et cela semble tellement incroyable à l'heure actuelle mais ils s'amusaient... sans doute encore davantage qu'aujourd'hui. Oui, j'ai connu cette ère-là et vous pouvez me traiter d'indécrottable nostalgique ou de ringarde mais j'ai la sensation d'avoir vécu quelques tranches de bonheur avec des petits riens et quelques éclats de rire. 

L'un de mes petits plaisirs était de parcourir les magazines pour jeunes où après lecture, je découpais soigneusement les photos et les articles se rapportant à mes vedettes favorites pour les coller dans des cahiers à spirales. Je décorais avec des dessins de marguerites, de petits coeurs gonflés tout roses et le signe de la paix. Je le dessinais partout car j'avais l'impression qu'il s'agissait du signe de ralliement de notre génération.

J'ai récemment mis la main sur une poignée de "Salut Les Copains" des années 60. Ce sont plus particulièrement les publicités qui m'ont interpellée. Couleurs éclatantes, formes rondes, imprégnées d'une douce puérilité, les publicités des 60's en disent long sur la frivolité et l'innocence d'une époque dorée.

Petit tour sur les cyclomoteurs, symboles de l'indépendance des teenagers. Moulée dans son pull à col roulé et son micro-short, elle lève les gambettes, elle est libre comme l'air. Son mini-cyclomoteur est super maniable, elle aussi. Un deux-roues pour les jeunes et ceux qui veulent le rester. Voilà qui est dit!
 
La jeune femme est libre et indépendante et ses amies l'envient. "Camille, elle passe sa vie à Cady-fourchon." Décliné en quatre couleurs chatoyantes (rouge, blanc, bleu, topaze), le mini-cyclomoteur emmène la jeunesse des années 60 sur les routes de la liberté. Une liberté toutefois limitée à un très raisonable 33 km/h.

La vie est belle en Vespa! Suspension à bras oscillants et ressorts hélicoïdaux... sans compter six couleurs chantantes! Les filles en sont folles. Regardez le succès du mâle avec ses grappes de groupies! Roulez, belle jeunesse!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire