vendredi 17 janvier 2014

L'an 2000 à travers les lunettes roses de l'an 1969 (1)

Extrait de SLC n° 80 (avril 1969)
J'aime beaucoup découvrir comment le passé appréhendait notre présent. Nous avions, dans les années 60, une idée romantique, béate et pittoresque de l'an 2000. Nous pensions que le progrès scientifique allait de pair avec un éveil des consciences et la prospérité pour tous. Très flower power tout ça, non? En feuilletant un Salut Les Copains d'avril 1969, j'ai eu le bonheur de parcourir une interview du journaliste scientifique François de Closets par Raymond Mouly. Il y était question de la publication de son premier livre chez Tchou, "Espace, terre des hommes".

Extrait de SLC n° 80 (avril 1969)
Il ne s'agissait bien entendu pas d'une oeuvre de prédictions mais d'un ouvrage scientifique de projections sur base des connaissances de l'époque. Et pourtant, j'avoue avoir été soufflée par la précision de certains pronostics. Même s'il demeure des prévisions fantaisistes qui font sourire. Ainsi, les trains de l'an 2000 auraient atteint une vitesse proche de celle du son (1224 km/h tout de même!). Lyon serait donc à moins d'une demi-heure de Paris (près de 2 heures par TGV). Pour traverser un océan, on aurait le choix entre l'avion à très grosse capacité, l'avion hypersonique ou le dirigeable propulsé grâce à l'énergie atomique!

Internet est cependant largement évoqué sans être nommé par François de Closets. "Si vous avez, par exemple, une affaire commerciale à régler avec un Mexicain, un Australien et un Hollandais, pourquoi leur rendriez-vous visite, pourquoi leur donneriez-vous un rendez-vous commun en un lieu précis? Il suffit de leur donner rendez-vous dans le temps. Vous pouvez tenir une conférence à quatre chez vous, devant l'écran de votre vidéotéléphone. Vous pouvez même échanger avec vos partenaires des documents, des plans ou des contrats." ©

(à suivre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire