mardi 1 janvier 2013

"Le Journal de Véronique", une tranche d'enfance version 60's

Gamine des années 60, je raffolais de la série des livres "Le Journal de Véronique". Les histoires de la Belge Maud Frère étaient simples et rafraîchissantes. Elles correspondaient bien à l'esprit des fillettes de ces années-là. Les récits se nourrissaient de l'air du temps et étaient imprégnés de lenteur et de plaisirs accessibles. 
 
Les coquettes illustrations sont de Nadine Forster, Belge elle aussi. Son trait, souple et pur, se met parfaitement au diapason de l'enfance.
Véronique délie, avec une maladresse touchante, son corps filiforme de pré-adolescente. Elle présente un aspect élastique. Ses lèvres sont boudeuses, son regard azur est souriant et tranquille. Flanquée de son cabot Boniface, de sa tante Augusta, de son amie Arlette, de ses cousins Odilon-Coco, Jean et Pipo, Véronique vit de bien sages aventures dans un monde tout gentil. 
J'avais perdu les livres, j'en ai par bonheur retrouvé un dans une bouquinerie. Il était en plus signé par l'illustratrice qui avait dessiné un Boniface affublé de lunettes. Souvent, le bonheur tient à peu. ©



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire