mercredi 5 octobre 2011

Une galette (vinyl) de Meli

Je prends toujours beaucoup de plaisir à fréquenter une brocante. Je n'y peux rien, j'adore les atmosphères poussiéreuses et les parfums fanés. J'aime généralement fouiner parmi les bouquins aux pages jaunies et les vieux microsillons. Bon nombre d'entre eux ont été submergés par la vague des modes nouvelles et n'ont jamais été transférés sur CD. Idem pour beaucoup de livres qui n'obtiendront plus jamais les faveurs d'une édition. Leur faute et point commun ? La ringardise. Un goût de vieux bouchon. Une odeur de "mal vieilli".

Tout cela suffit à m'intéresser. Ce qui n'intéresse plus personne, m'intéresse justement. Ce qui me vaut toujours de bonnes affaires. Le vendeur est vraisemblablement trop content de s'en débarrasser.

Parmi les objets qui ne passionnent plus personne, j'ai déniché, un jour, un 33 tours pressé par Meli-Park. C'est en néerlandais: "Meli, sproojesland" ("Meli, le pays des contes de fées"). En face A, on vous emmène sur les traces de la Mère l'Oie (celle qui racontait des histoires, en battant des ailes et en émaillant son récit de "coin coin"). En face B, on y parle notamment du joueur de flûte de Hamelin, des abeilles, d'Ali Baba et des 40 voleurs. Ça ne casse pas vraiment la huisje (baraque ?) mais ça valait 1 € et la pochette à elle seule vaut amplement le détour. ©

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire