dimanche 9 octobre 2011

Pif Gadget et son pois sauteur, un gadget aux petits oignons

Les inventions de Pif ne valaient sans doute pas tripette mais les gosses des années 70 craquaient pour ces gadgets inédits qui étaient mine de rien des applications scientifiques.
Le petit poisson rouge de cellophane se tortillant dans la moiteur de la paume de la main, m’amusait beaucoup mais la bricole la plus géniale à mes yeux, fut le pois sauteur du Mexique. Où donc avaient-ils bien pu dénicher ces cosses qui bondissaient sous l’effet de la chaleur ? Le pois sauteur est, en réalité, un bourgeon de l’arbre à flèches (au Nord Ouest du Mexique), dans lequel un papillon a pondu. L'œuf se mue en larve qui, quand le bourgeon choit de l'arbre, commence à s’agiter.
Avant d’aller coucher, je me souviens avoir laissé mes trois pois sauteurs au creux d’une petite boîte, sur le radiateur de la salle de bain. J’écoutais en souriant, les crépitements nerveux des pois, avant de m'endormir.
Le lendemain matin, je ne percevais plus le tic-tac provoqué par les cabrioles des «Pifitos». J’avais tout bonnement omis de couvrir la boîte et les pois avaient pris la poudre d’escampette. Je ne les ai jamais retrouvés. A mon grand regret...
Je possédais une belle collection de "Pif" mais le coin de rangement qui leur était réservé, chez mes parents, devenait trop étriqué. Au grand dam de ma mère. Un jour, un brocanteur a entassé tous ces magazines dans une grande boîte et a glissé un billet au creux de la main de ma mère. Je râlais. Et aujourd'hui encore plus qu'hier... ©

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire