samedi 1 octobre 2011

Le futur du passé

Les années 50 et 60 furent sans doute l'époque d’or de la science fiction, surtout aux Etats-Unis où le genre a toujours reçu plus d’engouement, plus de crédit aussi. Toute une série d’oeuvres de série B étaient diffusés, comme ce livre déniché, au hasard de mes fouilles dans une bouquinerie. 

Ce récit de Richard Marsten a été publié aux U.S.A., en 1953. Je l’ai acheté pour la première ligne du résumé : « Pour la première fois, des hommes ont pris pied sur la Lune »

C’est qu’en me plongeant dans de tels récits, j’ai l’étrange sensation d’appartenir à un futur très lointain que l’auteur ne pouvait pas encore connaître. Et j’ai l’impression d’être moi-même un personnage de science-fiction pour les héros de cette collection désuète. Songer rien qu'un instant que je vis le futur du passé au temps présent, a quelque chose de grisant. ©

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire